A la recherche du menhir

Publié le par CQVJLM

Le menhir de Jouy-le-Moutier est perdu dans les broussailles à la limite de la commune et de Vauréal.
Pour y arriver à pieds, on peut commencer par le Chemin des Miettes


qui passe dans le haut du village, prolongé par l'ancienne voie de chemin de fer...jusqu'à la rue des Doucerons (à gauche).


Où une belle vigne pousse dès le début de la rue (protégée par un filet au premier plan) :

On poursuit jusqu'à un embranchement et on prend à gauche... ouf ! ça grimpe !

On rejoint alors Vauréal et une des entrées du bois des Loctaines et son parcours sportif :

En face de cette entrée, un sentier s'enfonce dans les brousailles.

On le suit quelques mètres...

jusqu'à un arbre bien particulier :

Là, on prend le sentier sur la droite; et ô surprise ...

Voilà le fameux menhir; "la Grande Pierre", classée monument historique depuis 1976, est couchée dans l'herbe.

D'une bonne taille (plus de 3 m de hauteur pour 2 de large et 50 cm d'épaisseur), cette pierre daterait du néolithique (entre 4 500 et 1 800 avant JC !)A ce propos, une légende raconte que ces pierres servaient de jeux à un géant nommé Gargantua :

"Un jour qu'il se trouvait avec deux géants de ses amis, Courte-Echine et Fine-Oreille, sur la montagne de l'Hautil au-dessus de Chanteloup, il leur proposa une partie de palet dont l'enjeu serait une colossale friture que l'on irait consommer à Cergy.
Il fut convenu que celui dont le palet se rapprocherait le plus de cet endroit serait le gagnant.
A cette époque, le plateau de l'Hautil était couvert de dalles en grès d'une dimension considérable.
La partie commença :
Courte-Echine se baissant ramassa un bloc énorme qu'il jeta négligemment devant lui; soit qu'il n'eût pas assez d'élan, soit que la force lui manquât, son palet alla tomber dans la Seine, en face d'Andrézy, dont il obtura le cours pendant de longues années.
Fine-Oreille à son tour lança un roc qui, après s'être élevé à une hauteur prodigieuse, s'abattit dans les environs de Jouy-le-Moutier où on le voit encore.
Gargantua ramassa une dalle longue et large, mais peu épaisse, et la lança devant lui sans nul effort; elle alla se ficher en terre à Gency, où on l'appelle le Palet de Gargantua."

Cette légende est issue du site http://www.rassat.com/croyances/monuments.html où vous pourrez trouver des chansons, légendes et contes anciens.

Publié dans découverte

Commenter cet article